Entretien avec Fabrice Pastor

Publiée le 7 septembre 2016

« Nous avons envie de continuer à travailler pour le padel »

Heureux après avoir qualifié pour jouer la finale des qualifications pour le Monte-Carlo Padel Master avec son partenaire argentin Javier Reiter, le PDG de Monte-Carlo International Sports, Fabrice Pastor, fait une analyse détaillée de la situation actuelle du padel et appelle à une majeure implication des fédérations et des entreprises responsables de l’organisation du circuit international.

L´entrepreneur monégasque, en tant que joueur, affirme qu´il est « heureux d’être en mesure de jouer la finale contre les couples espagnols. C´est le meilleur cadeau d’anniversaire que je pouvais me faire. Sur le point de tourner 45 et à mon niveau, c´est un plaisir d´arriver à ce stade de la compétition et en grande mesure c´est grâce à mon partenaire, Javier Reiter, qui m’a beaucoup aidé. »

Dépouillé de son équipement sportif et déjà habillé pour la présentation officielle de la deuxième édition du Monte- Carlo Padel Master, Pastor a particulièrement insisté sur l’importance du Trophée qui porte son nom, que la prestigieuse marque Cartier a déssiné pour cette édition. « Pour moi, c´est un grand honneur, étant donné que Cartier a seulement fait cette distinction avec la reine d’Angleterre. C´est un évènement unique dans le sport depuis la raquette d’or et diamant d´Anvers, un trophée de ces caractéristiques nous aidera à promouvoir le padel et nous apprécions beaucoup », a-t-il dit.

« On continue à travailler pour le développement du padel »

L’entrepreneur monégasque explique que cela est «une preuve de mon engagement et du travail accompli par mon équipe en faveur du développement du padel… mais nous avons besoin d’aide, pas économique, mais morale. »

À cet égard, il fait appel à la Fédération internationale de Padel (FIP). « Je pense que la FIP doit faire plus de choses, comme le reste des fédérations. Nous investissons beaucoup et nous sommes prêts à continuer à le faire, mais nous avons besoin du soutien de ceux qui contrôlent actuellement le padel. »

« Nous comptons avec une grande équipe de professionnels et sur ce point, je tiens à souligner l’excellent travail de Nito Brea et Gaby Reca, leaders de l’équipe de Monte-Carlo International Sports ici et en Argentine, » explique Pastor.

Un plus grand soutien pour les jeunes

Un autre projet entrepris par la société en Amérique du Sud est la réalisation de la Fabrice Pastor Cup. Cette année, les champions du tournoi en Argentine, le Brésil et le Chili ont la possibilité de participer à une étape du circuit professionnel World Padel Tour, spécialement invités par la société Monte-Carlo International Sports.

À ce stade, Fabrice Pastor remarque la necessité de soutenir les jeunes joueurs. « Tous les joueurs du circuit professionnel sont aussi importants, nous devons prendre soin de ceux qui sont au sommet, mais aussi de ceux qui luttent en bas, dans les phases préliminaires. »

« Ce sont les joueurs qui ont besoin de plus de soutien, pour être connus ils doivent passer à la télévision, parce qu’ils vivent de leurs sponsors. Donc je pense que l´initiative d´éliminer le streaming le jeudi comme a fait le World Padel Tour n´est pas une bonne idée, c´est pourquoi nous avons spécialement demandé à ce que les matchs du Monte-Carlo Padel Master soient transmis depuis la deuxième ronde », il explique.

« Nous devons penser au futur et travailler pour faire grandir le sport, arrêter de penser à nous-mêmes », proteste Pastor, qui souligne aussi l´importance de compter avec des anciens joueurs de tennis qui pratiquent le padel et aident à promouvoir le sport. « Le joueur de tennis belge Christophe Rochus a joué les phases préliminaires, ainsi que Thomas Johansson qui a participé dans d´autres tournois. Nous sommes chanceux de les avoir dans ce petit pays, il faut en profiter parce qu´ils aiment le padel, mais jusqu´à présent on ne les a pas gâté sufissamment. »

Il a également souligné le grand nombre de joueurs de différents pays qui ont participé à cette étape préliminaire locale à Monaco, ce qui montre que la palette est en pleine expansion dans le monde entier.

« Nous devons confirmer si le monde du padel veut que nous continuons »

Enfin, quand on parle de projets futurs, le PDG de Monte-Carlo International Sports déclare que « nous sommes très heureux, désireux de continuer à faire des choses pour le padel, mais nous ne sommes pas éternels. Gaby Reca a sa carrière, Nito Brea a beaucoup de projets en cours, nous sommes heureux de collaborer avec Oscar Solé, mais je ne pas demander plus à mon équipe. »

En principe, l’idée est de suivre l’année prochaine avec le Monte-Carlo Padel Master avec World Padel Tour. « Cette année nous nous sommes investis dans le Club Tennis Padel Soleil club où se déroule le tournoi féminin, un club où on peut organiser un tournoi Open à futur; nous avons créé le Trophée Fabrice Pastor pour donner plus de prestige à cette compétition; nous avons intégré le tournoi des femmes … bref, nous avons montré tout ce que nous pouvons faire, nous devons maintenant voir si le monde du padel veut que nous continuons. »

« Malgré de nombreuses déceptions, notre désir et nos espoirs restent intacts pour continuer à travailler pour de développement du padel », conclu Fabrice Pastor.